Prix Ajir 2020 : voici les résultats 

L’Association des journalistes d’information sur les religions (AJIR) a décerné, vendredi 16 octobre 2020, son Prix « Religions – Jeunes journalistes » 2020 à Paul Marion (École de journalisme de Sciences Po – Paris) pour son enquête « Il y a une soif de spiritualité chez les policiers » (publié sous le titre « L’aumônerie, refuge des policiers parisiens sous pression » dans l’hebdomadaire Le Pèlerin)

L’originalité des thèmes et la qualité d’enquête et de traitement de plusieurs sujets ont conduit le jury à décerner par ailleurs :

• un « Prix spécial du jury » à Marie-Claire Polo (CFJ – Paris), pour son reportage télé « Luc, prêtre de campagne venu d’ailleurs », qui nous fait découvrir le quotidien d’un prêtre africain envoyé en mission en France. Il est à découvrir sur Youtube.)

• Ainsi qu’une « Mention du jury » à Margaux Barrou (EJCAM – Marseille) pour son reportage « Travailler au pied de la de la Vierge Marie, c’était un rêve », une plongée auprès des feutiers, ces hommes et femmes qui gèrent les cierges du sanctuaire de Lourdes.

Présidé par l’éditorialiste et écrivain Franz-Oliver Giesbert, ce Prix s’adresse à tous les étudiants des écoles de journalisme reconnues par la profession. Il veut sensibiliser les futurs journalistes à l’actualité du fait religieux, thématique toujours plus visible dans l’opinion publique. Dans une démarche professionnelle, ce Prix a pour objectif de former les futures générations à une approche exigeante et créative de l’actualité des religions et du fait religieux.

Le jury du Prix Ajir  2020 : Franz-Olivier Giesbert (éditorialiste et essayiste, président du jury), Cécile Chambraud (Le Monde), Virginie Riva (Europe 1), Samuel Lieven (Pèlerin), Geneviève Delrue (RFI, présidente de l’Ajir), Jean-Louis Berger-Bordes (journaliste indépendant, vice-président de l’Ajir)

Tout savoir sur le Prix Ajir dans notre rubrique dédiée.

Rédiger un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée. Les champs requis sont marqués par un *.