2021 : meilleurs vœux et des projets

Chers amis de l’Ajir,

Quelques mots pour refermer cette année « particulière ». Pour l’Ajir, l’année 2020 restera marquée par la disparition d’Henri Tincq dont nous étions loin d’imaginer que la remise du prix « Ajir Religions-Jeunes journalistes » en février au Collège des Bernardins, serait notre dernière rencontre. Vos papiers ont tous bien salué à la fois son engagement journalistique et sa personnalité.

2020 a été pour nous l’année du plaisir de nos retrouvailles, en septembre, aux MEP, lors de notre sympathique rencontre avec le nouveau nonce Mgr Migliore, rompant ainsi avec le confinement du printemps. Nous avons également mis en pratique cette année à l’Ajir l’usage des nouveaux modes d’échanges grâce à Teams et Zoom qui ont permis la tenue du nouveau CA en distanciel et l’élection d’un nouveau bureau qui travaille actuellement à la réactualisation régulière du site, vitrine de la vie de notre association et outil d’information.

Début 2021, la discussion à l’Assemblée du projet de loi confortant le respect des principes de la République, attestera une fois encore de l’utilité de notre « rubrique » au sein des médias. Par ailleurs, le concours « Religions – Jeunes journalistes » sera prochainement relancé, avec ou sans confinement. Les étudiants sont demandeurs et nous nous en réjouissons.

Enfin cette année 2021 sera celle du centenaire de l’Ajir que nous n’avons pu  célébrer en 2020 du fait des contraintes sanitaires . Espérons que le retour à la normale nous permettra la tenue d’une belle manifestation, avant tout joyeuse et festive. Elle sera aussi l’occasion  de remercier Odile Delissnyder qui, après de nombreuses années au service de l’Ajir, a choisi «  passer la main »

A vous tous, je souhaite une année 2021 belle et constructive

Geneviève Delrue,
Présidente de l’Ajir

Rédiger un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée. Les champs requis sont marqués par un *.